Candidat

Cécile CREVECOEUR

12
  • Bouge, Jambes, Namur centre, Wépion
  • 44 ans
  • Professeur de droit à l'IESN (Hénallux)
  • Echevine de la Culture et des Finances de la Ville de Namur de 2014 à 2017
  • Conseillère communale

Engagements

  • Présidente Namur Eurofolk 2016 pour l'organisation de l'Européade -

  • Membre de Ars et Labor bougeois
  • Membre et ancienne Présidente de la Jeune Chambre Economique de Namur
  • Membre et ancienne administratrice de l'asbl Les Amis du Théâtre Royal de Namur

Qui suis-je?

Née à Namur en 1973, j'aurai 45 ans au moment des élections. La famille Crèvecœur est une vieille famille namuroise.

La génération de mes parents est fort connue par les activités professionnelles de mon père, Jean-Pierre, qui était directeur de Dact-Ecole et a organisé des cours facultatifs de dactylographie  dans presque tous les établissements d'enseignement libre de Namur et de Wallonie, et de mon oncle, Claude, qui était photographe et a réalisé les photos de communion et de mariage de milliers de Namurois.

Après avoir brillamment réussi mes classes maternelles à l'école libre de Bomel (!), j'ai accompli tout mon parcours scolaire chez les Sœurs de Notre-Dame, rue du Lombard.

J'ai ensuite entamé des études de Droit aux Facultés Universitaires Notre-Dame de la Paix et les ai poursuivies à l'Université Catholique de Louvain-la-Neuve.

Après l'obtention de mon diplôme de licenciée en Droit, j'ai continué mes études et décroché le diplôme de licenciée en Notariat.  Pendant une dizaine d'années, j'ai travaillé comme clerc de Notaires.

La partie la plus intéressante et la plus motivante de mon métier était d'expliquer aux clients les tenants et les aboutissants des diverses clauses de leurs contrats. Il fallait souvent vulgariser les termes juridiques pour adapter le discours en fonction des connaissances des intervenants.

C'est de là qu'est née ma passion pour l'enseignement, aiguisée aussi par le contexte familial puisque ma mère, Lucie Dumonceau, était professeur dans la section commerciale à l'ITN.

J'ai donc repris des études afin d'obtenir mon agrégation ainsi que le Capaes (Certificat d'aptitude pédagogique approprié à l'enseignement supérieur) pour entrer comme professeur à l'IESN depuis l’année académique 2005-2006 où j'enseigne le droit à temps plein dans diverses sections.

J'ai aussi donné quelques heures de cours de droit le soir à l'IFAPME où le contact avec des adultes futurs chefs d'entreprises m'a permis de rester proche des évolutions et des réalités du terrain.

Je suis passionnée de théâtre et d'opéra. Je fréquente très régulièrement notre merveilleux Théâtre Royal. Pendant plusieurs années, j'ai été administratrice des Amis du Théâtre Royal de Namur.

J'en fais peu, mais j'aime les sports de plein air et m'y adonne dès que possible.

D'autres hobbies? Oui ... Comme la plupart d'entre vous sans doute, le cinéma et les voyages! Sans oublier la mode, l'art floral et la lecture.

Tout ce qui touche à la culture et aux arts en général m'attire énormément. Il s'agit d'une source intarissable de découvertes et de partage. J'ai pu initier, développer et faire aboutir de nombreux projets culturels pour Namur lorsque j'ai remplacé Maxime Prévot à l'échevinat de la Culture quand il était ministre au Gouvernement de la Région wallonne, de 2014 à 2017.

Je suis aussi sensibilisée au développement touristique de ma Ville, à la création de fêtes intergénérationnelles et à l'amélioration de la mobilité.

Je tiens aussi au maintien de tout ce qui touche à notre folklore. L'organisation de l'Européade à Namur en 2016, initiée par Maxime Prévot et organisée sous ma présidence en est le meilleur témoignage.

En 2006, à la demande du Bourgmestre Jacques Etienne, je me suis présentée pour la première fois aux élections communales. J'ai obtenu un merveilleux score tout à fait inattendu: 979 voix. A 3 voix près, j'aurais été élue conseillère communale ...  C'est donc comme première suppléante que j'ai fonctionné de 2007 à 2012.

Sollicitée par le parti, j'ai assuré pendant tout ce temps le secrétariat politique de la section de Namur et j'ai rempli le mandat de vice-présidente de la Société de logements sociaux "La Joie du Foyer", où j'étais suis aussi membre du "Comité d'attributions".

Le cdH de Bouge m'a choisie comme présidente dès 2007. Nous avons organisé des "réunions citoyennes" au cours desquelles les habitants de Bouge ont pu rencontrer le Bourgmestre et des Echevins et leur faire part de leurs préoccupations et des difficultés qu'ils vivent au quotidien dans leur quartier.

En 2012, j'ai obenu 1 311 voix et suis devenue conseillère communale, ce qui a permis à Bouge d'avoir à nouveau une représentante au Conseil communal afin d'y défendre les intérêts de tous ses habitants. 

Lorsque Maxime Prévot est devenu ministre au Gouvernement wallon en 2014, le cdH de Namur m'a choisie pour le remplacer aux échevinats de la Culture et des Finances.

Cela m'a permis de poursuivre le travail qu'il avait entamé, de concrétiser certains de ses projets et d'en initier de nouveaux dans le cadre de Namur Confluent Culture

A titre d'exemples:

. Street art: fresques murales et chaises poèmes

. Européade 2016 à Namur

. Ouverture du musée des Arts décoratifs pour l'organisation de concerts et d'expositions

. Plus d'une dizaine d'expositions par an à la Galerie du Beffroi (entrées gratuites)

. Namur en Mai confié à un nouvel opérateur de qualité

. Biennale de Chambres avec vues sur 2 week-ends

. Fête de la musique annuelle avec découvertes en avant-première de pépites qui remplissent des grandes salles quelques mois plus tard

. Participation citoyenne avec le tricot urbain (2014) et le parcours papier (2016)

. Soutien à Namusi'q: concerts de midi

. Soutien à de nombreuses associations, petites ou grandes, en dégageant des budgets

. Soutien aux différents musées, dont celui de la fraise à Wépion

. La culture dès l'école

. Projet de la rénovation du Grand manège qui deviendra une salle de concert performante

Lorsque Maxime a repris ses fonctions de Bourgmestre en 2017, il a aussi récupéré les compétences scabinales dont il avait précédemment la charge.

Je veux maintenant continuer à mettre compétences de juriste à la disposition des Namuroises et des Namurois pour contribuer à la gestion de notre belle ville et au bien-être de TOUS ses citoyens.

 

Le 14 octobre 2018, je compte sur vous !